L’engagement paternel

L’ENGAGEMENT PATERNEL

 

Quand on parle de périnatalité, de petite enfance, d’éducation, de soins aux enfants, on s’adresse souvent principalement aux femmes, aux mères. Même les cibles d’actions gouvernementales visent davantage les mères dans leurs interventions, ce qui est bien dommage à mon point de vue.

 

On sait que les pères s’impliquent maintenant beaucoup plus en ce qui a trait à l’éducation et aux soins prodigués à leurs enfants. Ils ont également davantage envie de le faire.

 

D’ailleurs, les recherches scientifiques relatent de façon très claire que l’implication et l’engagement paternel est un facteur décisif dans le développement de l’enfant et est aussi crucial que l’engagement maternel.

 

Donc, les pères qui s’impliquent dès le début de par le soutien qu’ils vont offrir à leur conjointe s’avère très déterminant. Pendant la grossesse, lors de l’accouchement, durant la période d’allaitement, dans les premiers jours et les premières semaines suivant l’arrivée de l’enfant, ainsi que tout au long de la petite enfance, si le père est impliqué et offre des interactions positives avec sa conjointe, mais également avec son enfant, on sait que le développement affectif, physique et cognitif de l’enfant est favorisé de manière plus optimale.

 

Saviez-vous qu’indépendamment de l’implication de la mère, de sa relation, de la stimulation qu’elle offre à l’enfant, son développement langagier et cognitif est maximisé lorsque le père est impliqué ?

 

La recherche démontre que le père propose un langage plus diversifié et élaboré à l’enfant et qu’il offre un type de conversation plus complexe présentant de plus grands défis pour l’enfant. Voilà qui contribue à un développement langagier chez l’enfant lui aussi plus diversifié et élaboré. C’est fascinant !

 

Sur le plan de l’attachement, certains pères durant la première année ne savent pas trop comment prendre leur place, à quel moment intervenir, comment définir leur nouveau rôle dans la vie de du bébé.  Certains se demandent où se situer dans leur relation avec ce dernier.

 

Il est vrai que dans la première année de vie, le petit va d’abord développer un plus attachement significatif avec une première figure d’attachement, soit celle qui répond le plus souvent aux besoins, qui est généralement la mère. Voilà qui contribue à ce que certains pères ne sentent moins compétents : le bébé pleure dans leurs bras et cessent systématiquement lorsque sa mère le reprend.

 

MAIS, les recherches scientifiques démontrent qu’un père qui s’implique dès le début, interagit et s’engage dans une relation avec son enfant contribue à son développement optimal et que vers l’âge de 3 ans, l’enfant a un attachement plus grand et plus sécurisant avec son père. C’est un pensez-y bien comme père avant de statuer que le rôle commence à se jouer lorsque le petit commence à s’éloigner du sein de sa mère et qu’il peut enfin courir. Parce qu’en effet, on sait aussi que de manière générale les pères interagissent par le jeu. Un petit qui boit aux 2 heures est souvent perçu comme beaucoup moins amusant et c’est normal.

 

 

Un enfant qui a deux figures d’attachement significatives, donc qui a développé un attachement sécurisant avec ses deux parents, c’est aussi un enfant qui va grandir avec une meilleure capacité adaptative. On se retrouve donc avec un enfant d’âge scolaire qui a des relations plus saines, qui réussit à bâtir de bons liens avec les autres petits amis avec qui a davantage de relations amicales. De ce fait, ses relations futures comme adolescent et comme adulte risquent également d’être davantage saines et positives.

 

Messieurs, vous avez un rôle très déterminant à jouer dans le développement de votre enfant. Il y a énormément d’éléments positifs que vous pouvez amener sur le plan développemental à votre enfant.

 

J’ai envie de vous dire PRENEZ VOTRE PLACE ! À VOTRE façon ! Elle vous appartient !

 

Vous avez, vous aussi les pères, de supers pouvoirs quant au développement de votre enfant !

 

C’est entre autres un sujet abordé dans ma conférence « Soyez l’expert de votre bébé ».

Pour connaître la prochaine représentation près de chez visitez la section événements. 

 

Source : de Montigny, F., Gervais, C. et Dubeau, D. Rev. med. périnat. (2017). https://doi.org/10.1007/s12611-017-0438-4

 

Crédit image : <a href= »https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/personnes »>Personnes photo créé par v.ivash – fr.freepik.com</a>

Vous aimez l'article ?

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on pinterest
Partager sur Pinterest
Share on email
Partager par courriel

Laissez un commentaire